Comment reconnaître le harcèlement de rue sur les femmes ?

Le terme « harcèlement de rue » est la traduction anglaise du harcèlement de rue et est utilisé en Europe et en Amérique du Nord pour désigner la pratique du harcèlement sexuel, principalement par des étrangers aux femmes et aux hommes des espaces publics (espaces publics – rues, lieux – ou transports publics). Cette expression est largement utilisée pour englober tous les types d’objectivation sexuelle notamment des sifflements, d’autres effectuent des tentatives de séduction ou font place aux propos déplacés, etc. Bien que certains commentaires aient pris la forme de compliments, ces comportements ont été le plus souvent repoussés par la cible. Le harcèlement de rue est toujours considéré comme bénin, malgré les efforts visant à mettre en lumière les expériences des victimes qui ont entraîné la condamnation de cette pratique en Europe et dans le monde anglophone. La situation est différente au Japon, par exemple, où les compagnies de chemin de fer réservent des wagons aux femmes pour les protéger des harceleurs.

Quelle attitude à adopter face au harcèlement de rue ?

Il serait très difficile de répondre à cette question de manière objective en pleine situation de danger. Il faut toujours garder à l’esprit qu’en tant que femme, ce genre de situation peut arriver à tout moment et vous devez être prête.

Par exemple, en France seulement environ huit femmes sur dix se plaignent des victimes perpétuelles du harcèlement sexuelle dans les espaces publics. Mais grâce au programme Stand Up qui a pour slogan « agissons ensemble contre le harcèlement de rue », la mise sur pied des attitudes à adopter face à ce fléau se résume à la règle des 5 D.

Cette règle va permettre aux témoins de harcèlement d’avoir une certaine attitude à adopter face à ce genre de situation. Pourquoi la règle des 5 D ? Tout simplement parce qu’il y a 5 règles résumées par des mots ayant la lettre D. Ces mots sont :

  • Distraire : tout simplement parce que le témoin de cet acte devra essayer d’engager une conversation avec la personne qui se fait harcelée de manière à faire croire qu’il connaît parfaitement la personne. Cela aura pour but d’inhiber les actions entreprises par l’harceleur.
  • Déléguer : cela signifie qu’en tant que témoin vous devrez vous adresser à une autorité susceptible de vous venir en aide tel que le chauffeur du bus, le patron d’un bar etc. 
  • Documenter : cela signifie qu’il est nécessaire de faire une photo ou vidéo susceptible de pouvoir aider la victime si cette dernière décide de porter plainte.
  • Dirigez : vous pouvez encore, mais sans toute fois vous mettre en danger vous-même, interpeller l’importun
  • Dialoguer : établir un contact avec la victime tout en essayant de savoir comment est son état psychologique. Cela vous permettra de savoir comment vous pouvez lui venir en aide.

En somme, même s’il est vrai que le harcèlement est devenu chose récurrent, aujourd’hui plus de 40 000 femmes se sont déjà formées en France dans le cadre de la formation donnée par le Stand Up que vous pouvez retrouver en ligne bien évidemment.

Source : https://www.francebleu.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.