Comment licencier une femme de ménage ?

Une femme de ménage est une personne qualifiée capable de faire un ensemble de tâche qui lui sont confiées soit dans une maison particulière soit dans une entreprise. Elle peut être d’une grande utilité là où elle est employée, que ce soit dans le nettoyage, le repassage, le nettoyage des vitres, la cuisson, la couture, la lessive etc.

Quels sont les raisons qui peuvent pousser au licenciement d’une femme de ménage ?

Les raisons peuvent être diverses et variées selon l’employeur qui l’emploie. Cependant, la décision de licencier sa femme de ménage doit être murement réfléchi et doit reposer sur des faits et des motifs concrètes. Il est tout aussi important de noter qu’en prenant une telle décision l’employeur s’expose à un procès devant le tribunal des conflits du travail (conseil de prud’hommes).

Dans le cas où la femme de ménage n’est pas en phase avec les conditions et modalités de son licenciement, cette dernière peut saisir le tribunal des conflits du travail pour faire une contestation de ce licenciement. Si cette contestation est retenue, elle pourrait être dédommagée en conséquence.

Énumérons quelques raisons :

  • Difficultés financières (rencontrées par le particulier employeur) ne permettant plus le maintien de l’emploi de la femme de ménage.
  • Le non-respect des interdictions arrêtées par l’employeur, par exemple la non consommation de tabac au lieu du travail (ici : faute grave – licenciement disciplinaire).
  • Le fait d’être trop souvent absente et en retard au travail et cela sans aucune raison apparente ni justifiable (ici : éventuelle faute grave – licenciement pouvant être disciplinaire).

Quel est la procédure à suivre pour licencier une femme de ménage ?

Licencier une femme de ménage n’est pas une chose à prendre à la légère, car cela doit respecter certains étapes, délais et formalisme. Alors la procédure à suivre est la suivante :

1ère étape : vous devez d’abord convoquer votre femme de ménage pour un entretien préalable avant le licenciement effectif, via un courrier ayant pour objet éventuel licenciement, tout en précisant la date, l’heure et le lieu de l’entretien.

2ème étape : vous devez faire parvenir à votre femme de ménage une notification de licenciement avec l’indemnisation pouvant compenser les congés payés non pris et la remise des documents attestant qu’il y a bel et bien rupture de contrat entre les deux parties notamment attestation pôle emploi, le certificat de travail et enfin le reçu pour solde de tout compte.

3ème étape : vous devez donner un préavis à votre femme de ménage en fonction de son ancienneté dans votre service. Source :https://femme-de-menage.ooreka.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.